Navigation Menu+

Tour d’Ambin par le col d’Agnel (3091m) en trois jours

Publié le 8 août 2017 | pas de commentaire

 

A la rencontre de 3 vallons au dessus de Bramans, Etache, Ambin & Savine. Passage de 2 cols à 2968m et 3091m. 1 détour par l’Italie.

ACCÈS :

A Bramans, prendre à droite la petite route (D100) qui monte en direction du refuge du Suffet. Se garer au Planay (1660m), à la chapelle Saint Paul.

Départ : 1 660 mètres – Sommet  : 3 091 mètres – Dénivelé cumulé : 2815 mètres
Difficulté : difficile – Carte IGN : 3634 OT – Télécharger le GPX

ITINÉRAIRE DES 3 JOURS :

Chapelle Saint Paul – Le Plan d’Etache – Refuge de Varracone – Chapelle Saint Paul

JOUR 1 :

Départ : 1 660 mètres – Sommet  : 2 770 mètres – Dénivelé cumulé : 1 576 mètres
Difficulté : assez difficile – Carte IGN : 3634 OT – Télécharger le GPX

Du parking de la chapelle Saint Paul suivre Montbas. Le sentier grimpe dans la forêt jusqu’au chalet d’alpage de Montbas (2070m). Ca grimpe sec, mais un questionnaire vous distraira en chemin, et vous fera réviser vos classiques ;-). Le plateau offre un beau panorama. Un bachat permet de faire le plein d’eau. La ferme propose aussi quelques produits locaux, de quoi se ravitailler.

Ensuite, prendre la direction du lac de Liael (2550m) en passant par la montée du plan de la Chasse (2607m). Du lac, suivre le sentier qui remonte (encore) à 2750m pour redescendre à la Côte Charbonnière (2639m). Une dernière montée emmène aux Crêtes de Côte Cornue (2670m), puis le chemin redescend (encore !) à Plan des Eaux (2495m), au pied du Grand Bec d’Etache.

Du Plan, suivre la direction du refuge d’Ambin, Pas de la Coche (tracé  rouge & jaune ). Un dernier ressaut dans un pierrier le long du ruisseau débouche sur le Plan d’Etache (2770m). Possibilité de planter la tente pour le bivouac : grands espaces plats et herbeux.

JOUR 2 :

Départ : 2 770 mètres – Sommet  : 3 091 mètres – Dénivelé cumulé : 964 mètres
Difficulté : assez difficile – Carte IGN : 3634 OT – Télécharger le GPX

Départ après une bonne nuit de silence pour le Pas de la Coche (2968m). Reprendre l’itinéraire  R & J . Le col s’atteint facilement et le « poteau » d’arrivée se voit bien au loin. Beau panorama sur le glacier du Sommeiller et le Grand Cordonnier.

Un dernier regard sur Etache avant de descendre vers le lac Noir (2800m). La descente du Pas est un peu abrupte au début. Ensuite le chemin longe tranquillement le ruisseau avant de plonger vers le ruisseau d’Ambin qu’on traverse grâce à une passerelle.

Après avoir changé de rive, amorcer la remontée du vallon d’Ambin. Après environ 1 km, une bifurcation indique le col de l’Agnel (3091m) à 2h balisé en  Jaune  (le balisage rouge emmène au col d’Ambin).

L’ascension du col est relativement ardue avec plusieurs ressauts à franchir. Les bouquetins, tranquillement installer sur les barres rocheuses, regardent notre ascension. Le paysage s’ouvre sur le lac, le glacier et le pic d’Ambin. La montée s’achève dans des éboulis assez stables. Un grand cairn se dresse au col.

La descende vers l’Italie commence sur une pente raide et terreuse. Suivre les traces qui mènent toutes vers un pierrier. Le passage du pierrier n’est pas très réjouissant mais heureusement assez bref. A partir du pierrier, de nombreuses marques  Jaunes  indiquent l’itinéraire. Le chemin est ensuite agréable, mis à part 2 ou 3 petits passages un peu merdiques, et continue jusqu’au refuge de Vaccarone (2741m) sur une « voie royale ».

Les Bouquetins (encore) ouvrent notre route jusqu’au bivouac à proximité de Vaccarone.

JOUR 3 :

Départ : 2 741 mètres – Sommet  : 2 477 mètres – Dénivelé cumulé : 275 mètres
Difficulté : Facile – Carte IGN : 3634 OT – Télécharger le GPX

Après une nuit venteuse, nous nous réveillons sous le ciel bleu italien, et des bouquetins nous saluent.

Prendre la direction du col Clapier. Deux itinéraires sont possibles. Le premier est indiqué à 1h20 et emprunte un passage câblé pour cause de pente importante. Le second est indiqué à 1h30 et est plus « randonnable ». Nous avons opté pour le second.

Le sentier descend d’abord tranquillement vers un plateau dominant la vallée de Suze. Un peu après la Caserma del Gias (2626m), la pente s’accentue sévèrement. Le chemin traverse une combe vertigineuse. Ce bref passage est un peu délicat et la vue laisse penser qu’il va falloir descendre tout en bas du vallon pour ensuite tout remonter (!!). Heureusement non, le sentier reste finalement en balcon et descend doucement vers la vaste combe Clapier.

Traverser une rivière avant de passer le col Clapier (ou col de Savine) (2477m). Belle vue sur le lac de Savine, la Dent Parrachée et les glaciers de la Vanoise.

Descendre le vallon de Savine où paissent quelques troupeaux de vaches. Nous croisons de nombreux promeneurs qui viennent pique-niquer et bronzer au bord du lac.

Continuer le long du ruisseau jusqu’aux Granges de Savine (ruines) puis suivre la direction du Pas des vaches. Le chemin s’élève un peu et offre une vue sur les lieux traversés les jours précédents : la ferme de Montbas, le glacier du Sommeiller, le vallon d’Ambin, etc…

Poursuivre sur le chemin qui descend vers Bramans par le sentier d’Hannibal (ou de la Crosta). A la bifurcation suivante, prendre la direction des Chèvres puis du Cabaret puis du Planay.

Arrivé sur la route, continuer encore un peu pour rejoindre le point de départ : la Chapelle Saint Paul au Planay.


«

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez cet article avec vos amis!